5 Commentaires

Règle d’or et retour à l’équilibre budgétaire

Faut-il inscrire dans la constitution une obligation des Etats (en particulier de la France) de retrouver un équilibre budgétaire des finances publiques? Le caractère obligatoire est-il efficace, ou la réalité économique risque-t-elle de passer outre? Plus fondammentalement, le retour à l’équillibre budgétaire à court terme est-il essentiel, ou doit-on au contraire garder la flexibilité de la dépense publique pour encourager la croissance du PIB?

Publicités

5 commentaires sur “Règle d’or et retour à l’équilibre budgétaire

  1. contre car de toutes façons, si l’Allemagne ou la France décident de ne pas la respecter, personne ne leur dira rien, si c’est un autre, pan-pan sur les petits doigts Il y a des précédents, pourquoi changeraient-ils le système?
    contre car on ferait mieux de trouver un moyen pour responsabiliser les dirigeants: il y a le vote mais quand on voit le résultat, c’est pas très efficace
    bonne journée

  2. Contre, car tout simplement intenable dans les conditions durables actuelles. Imposer une limite de 3% de déficit à un pays impose un taux de croissance superieur ou égal à ce même taux donc impossible

  3. @Maellys : comparer un état et une petite entreprise, c’est une erreur fondamentale. L’etat est un acteur totalement différent, et de par le fait, n’est pas necessairement tenu d’etre à l’équilibre.
    Cette idée ne vaut que pour les néo-classiques, qui (pour résumer) considèrent que les marchés s’auto-régulent parfaitement, et donc qu’il faut que l’État n’ait pas d’influence sur ceux-ci, et donc que leur budget soit à l’équilibre. On a pu constater depuis une quinzaine d’années à quel point ces marchés étaient effectivement parfaits…

  4. Hallucinant ce débat !
    Maitriser les dépenses, il suffit de le VOULOIR !
    Pourquoi se retrancher derrière une obligation constitutionnelle ?
    Cela s’apparente à de la gesticulation.
    N’importe quel petit entrepreneur qui opère dans le monde de l’économie réelle sait comment équilibrer un budget.
    Il commence par éliminer les dépenses inutiles et non indispensables. (voir rapport de la cour des comptes)
    Il simplifie son fonctionnement (le « millefeuille » des collectivités)
    Il interdit la « réunionite » et les comités « théodule ».
    Il responsabilise ses obligés (moins d’assistanat)
    Il se concentre sur son cœur de métier (fonctions régaliennes)
    Il n’envisage pas de tout faire.
    Allez les élites, au boulot!

  5. On ne sait pas ce que c’est que cette règle. Il y a au moins 5 définitions et contenues différents dans l’UE

Ajouter un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s